Visite du Parque Ischigualasto, un voyage dans le temps, au sens propre !
par on juin 20, 2013 dans Voyage en Argentine

Salut à tous !

Jeudi 13 juin, on est partis assez tôt de San Agustin de Valle Fertil, parce qu’à la base, on pensait visiter deux parques provinciaux avant de tenter de rejoindre la ville de Bélen plus au nord. On savait d’avance qu’on irait sans doute pas jusqu’à Bélen car ça faisait un petit bout de route, mais nos plans ont fini d’être chamboulés quand on est arrivés au Parque Ischigualasto (plus connu sous le nom de Valle de la Luna).

On y est arrivés vers 10h, mais le vigile qui se trouvait là nous a dit que nous allions devoir attendre une demi-heure avant de pouvoir faire l’excursion, obligatoire pour visiter le parc. Bien entendu, nous sommes en Argentine, donc au final, nous avons attendu plus d’une heure et demie avant de pouvoir visiter l’endroit, ce qui n’était pas du tout pratique vu notre programme initialement serré de la journée.

Finalement, vers 12h15, nous sommes partis en voiture avec un guide vraiment super pour aller voir les 5 lieux les plus importants du parc.

On a commencé par aller voir « El Gusano » (le ver), la formation rocheuse la moins incroyable de l’excursion.
Le guide en revanche était vraiment top ! Il nous a expliqué très précisément la géologie de l’endroit, qu’est-ce que ça avait d’exceptionnel et tout ça. Il maîtrisait très bien le sujet, c’était super intéressant ! Par contre, nous étions les seuls « étrangers » à faire la visite, du coup tout était en espagnol et le guide débitait à une vitesse hallucinante !! Il faisait 15 minutes d’explications sans s’arrêter plus d’une seconde pour reprendre son souffle ! ^^
Au début, on a eu un peu de mal à suivre, mais finalement il parlait de manière très claire alors c’est allé, on comprenait bien… Il fallait juste se concentrer à fond pour ne pas louper une phrase ! ^^

Ce qui est incroyable dans la géologie de ce parc, c’est que tous les sédiments de l’époque Triasique (à peu près celle de l’apparition des dinosaures) est remontée à la surface à cause des nombreux mouvements tectoniques de la région. Donc, on marche vraiment « sur la terre des dinosaures », et c’est un endroit unique car on peut vraiment marcher à travers l’histoire de la naissance à l’extinction des dinosaures grâce à toute cette partie de la terre qui est remontée à la surface! Le paysage était vraiment désertique et il faisait super chaud. C’est probablement à cause de ces deux éléments qu’on avait du mal à s’imaginer qu’à l’époque, il y avait ici une jungle luxuriante, mais bon, contrairement au sols, les conditions climatiques, elles, ne sont plus les mêmes qu’autrefois ! ^^
C’est également sur ce site que l’on a découvert le plus vieux dinosaure du monde, qui est tout petit !

On s’est ensuite déplacés vers le deuxième site, celui qui a donné le nom « Vallée de la Lune » au parc. Les couleurs étaient magnifiques ! En arrière plan, on avait des sortes de dunes de roches jaunes, devant nos pieds on avait une sorte de petite vallée avec des roches blanche et violettes, sous nos pieds on avait de la roche grise et plate et derrière nous, on voyait des falaises de roches rouges-ocres justes extraordinaires !

Mais le plus impressionnant dans tout ça, ce fut l’explication géologique. En fait, chaque type de roche représente une partie de l’histoire de la terre du Triasique au Jurassique, et si elle se sont étalées de cette manière, c’est que lorsque la terre est montée, suivant les mouvements de plaques tectoniques, les différentes couches de sédiments s’empilaient comme un millefeuille, et en montant, le millefeuille s’est renversé et chaque couche de sédiment s’est retrouvée exposée ! On peut donc littéralement traverser le temps en traversant le parc !
Cela donne non seulement des paysages incroyables, mais en plus des possibilités archéologiques très importantes. On trouve de nombreux fossiles, mais surtout, on trouve des fossile de toutes les époques allant de l’apparition des dinosaures à leur extinction !

Après toutes ces explications, on est remontés dans nos voitures et on s’est rendu au « poste » suivant, les « Cancha de bochas ».
Une fois arrivés, on a marché quelques minutes pour arriver à un endroit où il y avait des milliers de petites pierres totalement sphériques. On a de nouveau eu pleins d’explication sur comment se forment ces boules etc. C’est assez incroyable, leur formation prend plusieurs milliers d’années. Je vais pas vous expliquer le processus parce que c’est assez compliqué, alors si vous souhaitez plus d’informations, ben Google est votre ami ! ^^
Ces boules ne se trouvent que dans cet endroit. On en trouve plusieurs milliers réparties sur une ligne de 2 km de long et c’est tout ! Il n’y en a nulle part ailleurs dans le parc !
On trouve des boules de plusieurs mètres de diamètres et pesant jusqu’à plusieurs tonnes ! Malheureusement, on a pu voir que les plus petites, car les plus grandes ne sont pas accessible au public, à cause de vols répété de la part de touristes idiots qui visitent et pillent ce parc sublime et unique !!! C’est incroyable ce que certaines personnes peuvent être débiles…!

Après être revenus à la voiture, on est allés au « Submarino », une formation rocheuse assez impressionnante. Il s’agit de grosses pierres pesant plusieurs tonnes mais soutenues par un pilier rocheux très étriqué. Il y en a plein, un peu partout dans le parc, mais là, depuis le point de vue, leur positionnement forme un sous-marin ! ^^

Ces rochers sont assez impressionnants ! On dirait qu’ils vont se casser la gueule d’un instant à l’autre, mais en fait non, ils sont là depuis plusieurs milliers d’années !

Au poste suivant, « El Hongo », un autre de ces rochers soutenus par une base hyper fine, est même sacrément solide. Le guide nous a raconté qu’il était ici avec un groupe de touriste il y a quelques années lorsqu’il y eut un tremblement de terre de 5.2 sur l’échelle de Richter avec un épicentre dans le parc, soit très proche. À cet instant, le guide c’est dit que s’en était fini du Hongo, mais non, il a survécu sans le moindre dommage !!! Il n’a même pas bougé !

Du coup, selon le guide, à moins d’avoir d’autres gros tremblements de terre qui en viennent à bout, ce Hongo sera probablement encore là dans plusieurs milliers d’années !!! C’est assez incroyable de se dire cela alors qu’on à l’impression qu’à la moindre pichenette, il va s’écrouler ! ^^

« El Hongo » était le dernier « poste » de la visite. Après cela, on a longé les magnifiques falaises rouges-ocres pour revenir au point de départ. Elles sont encore plus belles et plus impressionnantes quand on est à leur pied ! Surtout quand on apprend qu’elles font, par endroit, jusqu’à 200 mètres de haut !!!!!!

Une fois de retour à l’entrée, on est allés visiter le musée, où sont exposés certaines trouvailles archéologiques. Il était pas très grand mais sympa et plutôt intéressant.

Enfin, on est allés au restaurant du parc pour manger un petit truc, puis on a repris la route. À la base, on voulait visiter un autre parc qui se trouve juste à côté, mais après cette visite guidée de 3 bonnes heures avec un guide qui débitaient à une vitesse ahurissante, on était bien fatigués… D’autant plus que la journée était déjà bien avancée… Il était plus de 16 heures…!

On a donc laissé tombé le deuxième parc et on a repris la route direction Belen.
Tout c’est très bien passé jusqu’à un croisement entre notre route et une autre, perdue au milieu de rien, dans les montagnes, un peu avant un petit village…
On roulait vite afin de ne pas arriver trop tard à Belen. On avait moyen d’y arriver vers 21h30 si tout allait bien. Il était environ 18h15, la nuit allait bientôt tomber et on espérait avoir le temps de sortir des montagnes avant… On aurait pu… Si tout c’était bien passé…!

Sauf que, vous vous en doutez, tout ne s’est pas bien passé…! Alors qu’on arrivait au carrefour cité juste avant, on est arrivé derrière une file de 4-5 voitures à l’arrêt. Il y avait au milieu de la route, des gens qui avaient fait une barricade en plaçant des branches au travers de a route et qui faisaient la fête…!

Comme il y avait aussi un policier, on est allés lui demander ce qui se passait et si on pouvait passer… Il nous a répondu qu’ils faisaient une manifestation et qu’on ne pouvait pas passer avant 19h…!
VDM, on avait donc 45 minutes à attendre, et, évidemment, on avait pas d’autres possibilités, puisque c’était la seule et unique route menant à Belen.

On a donc dû attendre… Quand, enfin, on a pu passer, il était 19h10, et il faisait nuit noire ! On s’est donc tapé toute la descente de nuit, ce que, sans cette foutue manif’, on aurait pu éviter !

On est assez rapidement arrivés au village de Chilecito. Comme on était passablement soulés par cette petite mésaventure, qu’il était déjà 20h, qu’on était un peu fatigués et qu’il nous restait plus de 2 heures de routes pour atteindre Belen, on a décidé de passer la nuit dans cette ville et de continuer demain.

On s’est donc dégotés une petite auberge et on s’y est installés. On s’est fait à manger avec les deux-trois trucs qu’il nous restait, puis on s’est couchés.

Voili-voilà !
Bisous à tous !
Ben et Cha’

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :