Trajet de San Salvador de Jujuy à Puerto Iguazú, ou comment se taper 1’500 km en 2 jours…!
par on juin 29, 2013 dans Voyage en Argentine

Bonjour,

voilà la suite du récit à suspense ! ^^

Alors samedi 22 juin, à 9h00, on était devants le garage qu’on nous avait indiqué la veille. On a fait bien exprès de se lever à 8h00, de déjeuner rapidement etc pour être à l’heure devant ce foutu garage, mais on avait oublié un petit détail…
On est en Argentine… Quand quelqu’un dit qu’il ouvre à 9h00, ça veut dire qu’avec un peu de chance il va ouvrir vers 9h45-10h…! ^^

En l’occurrence, on a poireauté 45 minutes avant que le garage, sensé s’ouvrir à 9h00, ne daigne ouvrir…! Nous qui étions « pressés », on était ravis…!
On était « pressés » car il fallait absolument qu’on répare notre voiture avant 13h, heure à laquelle tout les magasins ferment le samedi pour ne plus rouvrir avant lundi…! En bref, si on avait pas réglé le problème d’ici 13h, on était bon pour rester encore au moins 2 jours à Jujuy…!

Bref, quand, enfin, le garage a ouvert, on est allés vers le garagiste lui expliquer le problème de A à Z. Il savait qu’on voulait faire une vidange, mais on ne lui avait pas expliqué pour la fuite, ni le bruit très inquiétant…!

Après la petite explication, il nous a fait entrer la voiture et s’est mis au boulot. Il a commencé par traiter le « vrai » problème qu’avait la voiture, c’est-à-dire la fuite. Il a démonté le tuyau troué et nous l’a montré. Selon lui, le tuyau a dû vibrer et en vibrant il devait frotter contre le pare-choc, ce qui, peu à peu, l’a limé et troué. Comme il s’agit d’un tuyau sous haute pression, un micro trou suffit pour que beaucoup de liquide fuie…

Il a donc cherché une solution pour boucher le trou… Il a essayé de le souder, mais il n’a pas réussi, alors il est sorti du garage avec le tuyau… Il est revenu genre 30-45 minutes plus tard avec le tuyau réparé…! Il nous a expliqué qu’il était allé chez un collègue qui était bien meilleur connaisseur que lui en soudure et qu’il avait pu le réparer…!
« Tip top, m’enfin bon, la prochaine fois, dites-nous ça avant de disparaître, parce que là, c’est pas comme si on vous a attendu 45 minutes en se posant mille et une questions mais bon…! » ^^

Enfin bref, après avoir réparé la fuite, il a remonté le tuyau et a vidangé le circuit. Au final, ça aura pris 3 heures environ. Après avoir remonté le circuit et vidangé le tout, il nous a remis du liquide hydraulique (le bon ! ^^) et nous a expliqué que normalement, le bruit horrible que l’on entendait en bougeant le volant allait rapidement disparaître…!

Hyper contents, on a pu reprendre la route vers 13h-13h30… On est retournés à l’hôtel en scrutant le moindre bruit bizarre de la voiture, mais RIEN !!!
La voiture était donc réparée et on avait évité la réparation à plus de 1’000 pesos que le premier garagiste nous avait proposé, pour n’en payer finalement que 250 ! YES ! ^^

Je vous raconte pas le soulagement que c’était…! On était soudainement vraiment content et de très bonne humeur ! ^^
On est donc retournés à l’hôtel, où nous avons posés la voiture, puis nous sommes allés se balader en ville à pied. On voulait visiter un peu le centre-ville, ainsi que sa cathédrale. Quand on est arrivés à la place centrale, on a hésité entre visiter l’église maintenant, ou commencer par aller manger…

Finalement, c’est l’appel du ventre qui a gagné ! ^^ On est donc allés manger dans une pizzeria qui s’est avérée être vraiment super bonne et vraiment pas chère du tout ! On a mangé pour même pas 80 pesos, soit même pas 10CHF, et c’était super bon et sacrément copieux (on a même pas pu finir alors qu’on était affamés ! ^^).

Après ce très bon repas, on est retournés à l’église pour la visiter sauf qu’évidemment, entre temps, elle avait fermé…! VDM, ces horaires argentins, on s’y fera JAMAIS ! ^^

On s’est donc promenés dans le centre-ville un moment, puis on est retournés à l’hôtel. Il faisait grand beau, et on ne voulait vraiment pas rester à l’intérieur… On a donc décidé d’aller se poser dans un parc avec ordinateur et cahiers, histoire de rattraper un peu notre retard, sauf qu’en arrivant à l’hôtel, on s’est rendu compte qu’il avait une terrasse avec hamac…!

On a pas hésité longtemps, on a pris nos affaires et on s’est installés sur la terrasse. On y a passé à peu près toute la fin d’après-midi.
Vers 18h, Charlotte est retournés au centre-ville faire un peu le tour des magasins.
Elle en est revenue bredouille une petite heure plus tard.

On a passé la soirée tranquilles à l’hôtel en sortant dans le café-restaurant d’à côté pour manger.

 

Le lendemain, dimanche 23 juin, comme la voiture était réparée, on a pu reprendre la route.
On a quitté San Salvador de Jujuy vers 10h, pour se rendre dans la ville de Resistencia. En bref, on a traversé l’Argentine d’Ouest en Est !

On a parcouru 850 km en environ 10 heures !
On a définitivement quitté les Andes pour traverser les très vastes plaines du nord de l’Argentine. On a retrouvé les longues lignes droites, mais, contrairement à celles de Patagonie, celles-ci traversent régulièrement des villes ! C’est presque dérangeant, parce que ça nous ralentit ! Il n’y a jamais de contournement, on les traverse toujours de part en part, du coup, on se tape toujours des feux rouges et tout le tralala de la ville…

On est arrivés à Resistencia de nuit, aux alentour de 20h. On s’est dégoté un petit hôtel, et on s’est rapidement acheté un petit truc à manger, puis bien fatigué par cette grosse journée de conduite, on est allés se coucher.

Lundi matin, on s’est levé tôt afin de visiter un peu la ville de Resistencia avant de reprendre la route en direction de Puerto Iguazú.
On a quitté l’hôtel aux alentours de 9h00 pour aller se dégoter une panaderia, histoire de s’acheter un petit-déjeuné, non compris dans la nuit d’hôtel…
Après avoir mangé « quelques » petites pâtisseries, on s’est un peu baladés dans le centre-ville de Resistencia, pour y admirer les quelques 500 sculptures qu’on y trouve !

Tout les 2 ans, cette ville organise un concoure de sculpture. Les participants sont installés dans la rue et travaillent dans la rue avec des règles et des matériaux qui changent à chaque édition. Leurs sculptures sont ensuite réparties dans les rues de la ville pour venir augmenter encore un peu leur nombre !
C’est trop cool, mais malheureusement, le concoure n’a pas lieu cette année…!

Après avoir fait un peu le tour des sculptures que l’on trouve dans le centre-ville, on est allés visiter le Museo del Hombre Chaqueño, un musée retraçant l’histoire du Chaco, la province dans laquelle se trouve la ville de Resistencia.
Le bas du musée présentait les différentes ethnies ayant peuplé la province, puis à l’étage, une salle (celle qui nous intéressait le plus) traitait de la mythologie Guarani, les indigènes d’origine du Chaco.
C’était vraiment super intéressant ! Par contre, le problème c’est que les mythes passaient sur une bande son pendant que des sculptures et des panneaux représentaient les différentes créatures évoquées… Du coup, c’était tout en espagnol, et c’était très difficile de tout comprendre…
Finalement, pour pouvoir revoir tout ça tranquillement, Charlotte a acheté un livre sur ces mêmes mythes ! ^^

Ensuite, on a repris la voiture et on s’est remis en route en direction de Puerto Iguazu. On pensait qu’on ne pourrait pas tout faire en une après-midi, mais encore une fois, on se trompait !

On a parcouru près de 640 km en 8h. On a quitté Resistencia vers midi et on est arrivés à Puerto Iguazu de nuit, vers 20h, accompagnés par une pluie battante et une visibilité quasiment nulle…
Super…! Comme s’il n’y avait pas déjà assez d’eau à Iguazu ! ^^

On a donc trouvé un hôtel et après s’être installés confortablement, on a réalisé qu’on avait fait en deux jours le trajet qu’on avait initialement prévu de faire en… 4 ! XD

Voili-voilà !
Bisous et à tout bientôt pour de nouvelles aventures humides ! ^^
Ben et Cha’

0 Responses to Trajet de San Salvador de Jujuy à Puerto Iguazú, ou comment se taper 1’500 km en 2 jours…!

  1. Michèle et Gianfranco dit:

    Bravo aux courageux explorateurs, superbes photos Bisous
    Maminou
    Ah la mécanique….que c’est dur,mais on apprend, la patience aussi. Merci pour vos messages, vos photos, vos découvertes et vos états d’âmes. Courage et Bisous. Gianfranco

  2. Eh ben! Quelle aventure…
    ça a l’air de se passer pas trop mal, votre voyage! ça fait en tout cas plaisir de vous lire régulièrement!
    Bises
    Bernard

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :