Quelques jours à Iguazu
par on juillet 6, 2013 dans Voyage en Argentine

Bien le bonjour !

Notre premier jour à Iguazu, mardi 25 juin, fut loin d’être mémorable, contrairement à ce que vous auriez pu l’imaginer… À vrai dire, il pleuvait des cordes (pour ne pas dire des hallebardes), à tel point que certaines parties des rues étaient impraticables !
Heureusement qu’ici, ils ont un meilleur système d’évacuation des eaux qu’à Buenos Aires, parce que sinon, ils auraient des monstres inondations…!

Du coup, aller voir les chutes par ce temps pourri, ça ne valait pas du tout la peine et de toute façon, ça ne nous motivait pas du tout !
Quitte a voir des milliers de litres cubes d’eau, autant y aller quand il fait beau ! Seulement, en regardant la météo, on s’est rendu compte qu’il ne ferait jamais beau… Seulement un peu meilleur ! VDM !
Enfin bref, de toute manière avec cette pluie, ça ne servait à rien d’aller aux chutes, donc on a passé une journée tranquille à l’hôtel, en espérant que le lendemain serait plus propice…
Ca nous a quand même fait du bien de se poser un peu et de ne yen faire après ces deux jours de conduite intense.

Le lendemain, pour notre plus grand plaisir, le temps était meilleur. Ne vous faites pas d’illusions : « meilleur » signifie ici qu’il ne pleuvait plus, mais le ciel restait gris sombre. En bref, il faisait toujours moche, mais au moins, il ne pleuvent plus…
Mais bon, malgré le temps maussade, on est partis pour le parc vers 9h30, et vers 10h on était à l’entrée.

Là, mauvaise nouvelle (autre que le prix exorbitant de l’entrée pour les étrangers), ⅔ du parc étaient fermés à cause des récentes pluies qui avaient trop fait monter le niveau du fleuve, qui, du coup, submergeait plusieurs passerelles…!

Évidemment, les 2 passerelles fermées (sur 3 dans le parc!) étaient les deux plus belles…! Seul le Circuito inferior était ouvert. Le Circuito Superior ainsi que la Garganta del Diablo, le circuit le plus incroyable et le plus impressionnant de tous, étaient fermés !

Évidemment aussi, malgré que les ⅔ du parc étaient fermés, le prix d’entrée, lui, ne changeait pas !

Mais bon, de toute façon, vu les prévisions météo, on ne pensait pas que ces 2 passerelles allaient ouvrir dans les prochains jours, on a donc décidé d’y aller tout de même et on est allés faire le Circuito Inferior…

Depuis l’entré du parc, on a marché un petit moment pour arriver au chutes. On aurait aussi pu prendre un petit train, mais on a préféré passer par le chemin dans la forêt. On y a croisé plusieurs oiseau noir et bleu qui étaient vraiment super jolis !  Un peu plus loin, on a repéré un attroupement de touristes autour d’un arbre…
En levant les yeux, on a pu voir qu’il y avait un singe dans les feuilles qui mangeait les fruits de l’arbre !

Après avoir observé le singe un petit moment, on est allé faire le Circuito Inferior. C’était vraiment ouaw ! Malgré le ciel très gris et le nombre impressionnant de touristes, c’était superbe. Mais malgré cela, une fois le circuit terminé, on était pas mal déçus…

D’abord, on était hyper blasés de ne pas pouvoir faire les 2 autres circuits, mais surtout, les chutes ne nous avaient pas tant surprises…
C’est incroyable, superbe et impressionnant, mais ce qu’on en a vu le long du circuit inférieur n’est pas si incroyable que ça… C’est clair, il y a une quantité d’eau impressionnante, plus encore ces jours, puisque le rio est en crue…!
Ce qu’il manque dans ce circuit, c’est une vue d’ensemble… On n’a vu séparément que quelques unes des plus de 250 cascades qu’il y a ici… On a pas pu voir l’ensemble… Du coup, on se rend compte que les cascades sont énormes, mais on se rend pas compte de la totalité, et de la taille de l’ensemble des chutes d’Iguazú…

Bon, ça ne m’a pas empêché de prendre près de 100 photos ! ^^
Après avoir terminé le circuit inférieur, et comme on ne pouvait pas en faire d’autre, ben on est rentrés…
Sur le chemin pour aller à la « gare » pour prendre le mini-train, on a vu un autre singe dans un arbre ! On a à nouveau croisé plusieurs superbes oiseaux noirs avec la tête bleue.
Alors qu’on atteignait la gare, Charlotte m’a dit un peu désolée:
« En plus, on a même pas vu de Coatis…! »

Devinez ce qui, au même moment, est sorti des bois ?! ^^
Tout un groupe de Coatis ! Il devait en avoir une bonne 20aine ! Ils sont sortis du bois, on traversés le chemin comme si de rien n’était et se sont enfoncés dans la forêt de l’autre côté…! ^^

Après cette rencontre qui venait rehausser un peu le bilan de la journée, on est allés prendre le petit train qui nous a mené, à la vitesse folle de 7km/h (! ^^), à l’entrée où nous avons récupéré la voiture pour retourner à Puerto Iguazú.

On avait prévu toute la journée pour visiter le parc, on y aura, au final, passé à peine une demie journée…!
Et le reste de la journée, on l’a finalement passé à l’hôtel en espérant que le lendemain nous offrirait un temps plus propice pour faire le côté Brésil…

On a passé notre soirée à discuter avec un groupe de 4 français très sympathiques qui logeaient dans le même hôtel que nous. C’était vraiment une soirée super sympa !

Quand on s’est levés le matin du mercredi 27 juin, le ciel état bleu et le soleil brillait !

Bon, on voyait quand-même des nuages de temps à autre, mais il faisait généralement plutôt beau !

On est donc retournés aux chutes d’Iguazú. On a commencé par retourner à l’entrée du côté argentin pour voir si, par hasard, les passerelles qui étaient fermées hier avaient rouvert… On a étés a moitiés satisfaits… Le Ciruito Superior s’était rouvert, mais la Garganta del diablo était toujours fermée.

Voyant que l’une avait rouvert, on a décidé d’attendre encore un peu et de revenir plus tard en espérant très fort que l’autre ouvrirait entre temps… Du coup, on est revenus sur nos pas à Puerto Iguazú afin de traverser le Puente International, et aller aux chutes mais du côté Brésilien cette fois.

On a mis un petit quart d’heure à revenir à Puerto Iguazú et atteindre la douane. Là, il y avait un petit peu de queue, mais passer la douane argentine a été plutôt rapide.

La douane Brésilienne le fût encore plus ! On a rien eu besoin de faire ! Ils ne se donnent même pas la peine de tamponner nos passeports, ils ne vérifient rien ! On est passés la douane sans croiser le moindre douanier…!

Snif, du coup, on aura pas de tampon du Brésil dans nos passeports…! ^^

Après un petit moment d’hésitation à essayer de comprendre si on avait raté la douane ou s’il n’y avait vraiment rien à faire, on a opté pour la seconde option et on a repris la route.

On est rapidement arrivés au Parque Nacional Do Iguaçu. En fait, on est arrivés à l’entrée, où un type nous a indiqué une place où nous parquer puis nous a expliqué ce qu’on allait voir ici.

En fait, il a regroupé plusieurs personnes et nous a expliqué qu’on avait 2 possibilités:

Soit on posait la voiture ici dans ce parking gratuit et on allait à l’entrée toute proche prendre un bus gratuit lui aussi, soit on allait en voiture mais le parking dans le parc était payant et cher.

Il nous a ensuite montré quelques images du parc en nous disant qu’on allait aller sur des passerelles où l’on serait passablement trempés car très proches des chutes et en insistant sur le fait qu’il nous fallait absolument avoir une pèlerine qui allait jusqu’au pied si on ne voulait pas finir trempés…

Évidemment, il vendait lesdites pèlerine indispensable super cher pour un truc super pourri…! ^^
Quand il nous a proposé d’acheter es pèlerines, on lui a gentiment répondu qu’on en avait pas besoin puisqu’on avait des vestes. Il nous a assuré au moins 10 minutes que nos petites vestes (qui soit dit en passant ont survécues à la neige, au vent et à la pluie de la Patagonie et des Andes…) ne tiendraient pas 2 minutes dans le parc contrairement à ses pèlerines en plastiques conçues exprès pour…!

Devant son insistance un peu soulante, on lui a répété qu’on allait tout de même y aller comme ça et que de toute façon, on était pas en sucre… On trouverait presque drôle même de finir trempés…! ^^

Aah, j’ai oublié de préciser… Au Brésil, on ne parle pas l’espagnol, mais le portugais… Ce gars nous parlait en portugais… Le portugais est assez semblable à l’espagnol, du coup, on arrivait à peu près à comprendre.
En fait, après avoir entendu ce type parler, on s’est dit que parler portugais ne devait pas être très dur… À l’entendre parler, on aurait vraiment pu croire qu’il parlait espagnol mais avec la bouche pleine…! À croire que le portugais, c’est de l’espagnol mâché…! ^^

Après ce petit interlude, nous nous sommes dirigés vers l’entrée du parc, où nous avons pris un bus qui nous a mené jusqu’au chutes.

Côté Brésil aussi, certaines passerelles étaient fermée à cause du niveau de l’eau. À vrai dire, il n’y en avait qu’une de fermée, celle qui permet d’aller au milieu des chutes, mais bon, quand on a vu que l’eau passait à même pas 20 cm de la passerelle, on s’est dit que c’était parfaitement justifié…^^

Le côté Brésilien est complètement différent que l’argentin. Il est beaucoup plus impressionnant.
Du côté argentin, du moins de ce qu’on en a vu la veille, on est au pied des chutes… Alors oui, c’est impressionnant de voir la taille des chutes, le bruit qu’elle font et toute l’eau qu’elle projettent, mais on n’a pas de vue d’ensemble…

Au contraire, du côté Brésilien, on voit toutes les chutes, on voit l’ensemble et c’est en voyant l’ensemble qu’on se rend vraiment compte de la taille du truc … C’est juste énorme et c’est en voyant l’ensemble que ça devient vraiment incroyable…

J’avais pris environ 150 photo la veille, j’en ai pris grosso modo le double aujourd’hui…! ^^
On s’est régalés ! Malheureusement, le ciel s’était un peu couvert entre temps, mais il faisait quand même meilleur que hier !

On a fait le tour du côté brésilien, puis arrivé à l’extrémité, après avoir pris un petit ascenseur panoramique qui nous a monté en haut des chutes, on a mangé un petit quelque chose dans un restaurant du parc.

Après cela, on a repris le bus dans l’autre sens.
De retour à l’entrée du parc, on a voulu aller voir notre guignol qui avait essayé de nous vendre ses pèlerines pourries, mais évidemment, il n’était plus là… Un autre guignol tout aussi insistant l’ait entre temps remplacé. Très certainement pour pas que les touristes qui se sont fait avoir ne puissent se plaindre…!
Oui parce qu’il nous a quand même assuré qu’on allait aller sur la passerelle qui allait au milieu des chutes, alors qu’en réalité, elle était fermée…!

Enfin bref, on a repris la voiture et on est retournés à la douane. Comme à l’aller, du côté Brésilien, il n’y avait personne… ^^

On est donc repassés en Argentine sans problème. Comme prévu le matin, on est retournés du côté argentin des chutes pour voir si, par chance, la Garganta des diablo avait ouvert, mais malheureusement, ça n’était pas le cas…

Mais bon, on est quand même re-rentrés dans le parc afin d’aller voir l’autre passerelle. On a très bien fait, car le Circuito Superior est nettement mieux que l’inférieur !
De celui-là, on a déjà beaucoup plus la vue d’ensemble, et elles sont nettement plus impressionnantes à voir d’en haut que d’en bas… En bref, voir le Circuito Superior a remonté un peu dans notre estime le côté argentin, mais le côté brésilien reste le meilleur selon nous.

Après avoir fini cette passerelle, on est rentrés en se disant assez blasés que si on n’était pas allés au parc hier mais seulement aujourd’hui, on aurait économisé du temps et de l’argent… Mais bon….! ^^

Comme la veille, on a passé la soirée à discuter avec les français. L’un d’eux nous a joué plusieurs morceaux de guitare sur une petite guitare qu’il avait acheté trois fois rien ici et qui était assez pourrie…! ^^ Et comme, justement, elle était pourrie, il a eu une idée pour le moins saugrenue mais qui, au final, s’est avérée trop bien !
Il s’est dit que comme la guitare n’avait aucune valeur et qu’elle était pourrie, il allait lui donner une valeur personnelle en en faisant un souvenir inoubliable… Et suivant cette logique, il a demandé à chacun d’entre nous d’écrire un petit mot sur sa guitare et de signer.

Le truc, c’est qu’on avait pas d’indélébile pour écrire… Par contre, on avait un couteau…
Oui, on a donc terminé la soirée à GRAVER la guitare !!! XD

C’était très divertissant même si je grinçais des dents à chaque coup de couteau dans le bois de cette guitare ! ^^ Étonnamment, elle ne jouait pas mieux après son petit customizage…! ^^ Mais bon, elle avait quand même bien meilleure allure ! XD

Après cette très chouette soirée qui s’est prolongée jusqu’à assez tard dans la nuit, on est allés se coucher, ceci après avoir rempaqueter nos valises car demain, on quitte Puerto Iguazú pour prendre la route de retour, direction Buenos Aires.

Normalement, si tout va bien, on y sera dans 3 jours !

Voili-voilà !
Désolé pour le temps qu’on a mis a publier cet article… Il y a deux raisons à ce délai:
– le nombre de photos à trier et traiter…! ^^
– nos activités de ces derniers jours qui nous ont prises passablement de temps et qui étaient parfois éprouvantes…

Mais la suite suivra bientôt !
Bisous à tous !
Ben et Cha’

0 Responses to Quelques jours à Iguazu

  1. Véro dit:

    Splendides et impressionnantes ces chutes… Belles aussi tes photos de papillons… Et les coatis sont trop choux! Ils ont pas l’air farouches pour un sou avec les touristes!!! Magnifique… merci pour toutes ces beautés partagées! Bisous.

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :