Nos amis les pingouins vous saluent!
par on avril 12, 2013 dans Voyage en Argentine

Bien le bonjour !

Comment allez vous par ces temps (nous dit-on) pluvieux ?
Ici, c’est l’automne et tout est dominé par le vent! Incroyable ce qu’il peut y en avoir ! Enfin… Le soleil reste au rendez-vous, on ne demande rien de plus !

Nous voici donc à Puerto Deseado (traduction déformée par les ans de « Puerto Desire ») depuis maintenant deux jours, et on n’arrête pas de découvrir de nouveaux paysages merveilleux !

Jeudi, premier jour ici… On se rend compte que ce qu’on avait prévu de faire à la base est beaucoup plus loin qu’on ne le pensait, et qu’il vaut mieux le faire lors de notre prochain trajet en direction de San Julian… Du coup, on décide de faire tout ce qu’on avait à faire en ville tout en visitant un peu le coin. La ville est plutôt tranquille, pas spécialement jolie… Un petit village de pêche quoi…
Certaines maisons ont un style particulier, mais sans plus. On commence par dénicher une Panaderia pour le déjeuner, et on trouve notre bonheur: plus de choix qu’à Sarmiento pour à peu près la moitié du prix ! Autant vous dire que Benoît c’est fait plaisir ! Hum… ok, moi aussi ^^ Et comme on était au bord de l’océan, on a été déjeuner face à l’eau, malgré le temps pluvieux et venteux… Il faisait froid, pas très beau, mais au moins, on avait une belle vue! ^^

Et ça nous a donné envie de faire un tour, alors on est allés se balader jusqu’à la pointe des falaises, là où l’océan forme la Ria Deseada. La vue était incroyable malgré la météo et le ciel gris, et on avait l’impression de s’envoler à chaque pas ! C’est donc avec les oreilles et les mains gelées, ainsi que les larmes aux yeux que nous sommes rentrés en ville. Ah oui, tout ça sur des routes de boue et de petites pierres… Je ne vous raconte pas l’état des roues : une croûte de terre et de cailloux XD

Après ça, on devait trouver une laverie, un supermarché, un endroit pour remettre du crédit sur le téléphone de Benoît, un endroit où il y avait un accès internet, et aller voir pour les expéditions, car on ne peut pas faire la réserve naturelle seuls vu qu’il faut un bateau… Seulement, ici les horaires ne sont pas tout à fait pareils à ceux qu’on connaît… En gros, tout ferme à 12h et ré-ouvre vers 17h… Super ; il était environ 13h30… On a quand même essayé un peu partout, mais sans succès. Du coup, retour à la case départ : le camping.

En y arrivant, on a découvert qu’un autre chemin de terre partait derrière le camping et longeait la berge du Ria Deseada. Du coup, on est encore allés se balader, puisque c’était quand même la raison de notre séjour. ^^ On a découvert les fameuses roches roses, qui sont effectivement magnifiques ! Et avec l’eau bleu-turquoise du Ria, c’est vraiment un contraste incroyable ! On espère que les photos donneront aussi bien que l’original !

On s’est donc baladés un moment sur cette route avec différentes pauses photos (en « altitude » puis au bord de l’eau), et à un moment, alors qu’on était posés au bord du bras de mer, en face d’une île, on a remarqué qu’il y avait des animaux en face… C’était des pingouins !! Comme ça, juste en face de nous ! Bon, ils étaient trop loin pour que je les voie vraiment (saleté de myopie!) mais avec le zoom de l’appareil, ça allait !
On est restés au moins une demie heure à les observer, puis, quand on a senti que le vent glacial menaçait de nous congeler sur place, on est rentrés… Et on est restés un moment au camping pour tenter de reprendre un peu de chaleur avant de retourner en ville.

Vers 17h, on est retournés sur la rue principale, sans oublier de passer par l’office du tourisme pour demander où l’on pouvait trouver les quelques commerces qu’on cherchait. Du coup, en deux temps trois mouvements, on avait fait les courses et le rechargé téléphone. Par chance, une des deux agences qui propose des excursions nous a ouvert, et on a pu organiser notre expédition pour le lendemain à 15h30 ! On a vraiment eu de la chance, parce que la saison est terminée, mais ils ont quand même accepté de nous emmener. On a été leur dernière sortie de la saison!^^
Après, comme on mourrait de faim, on a fait un détour par le camping pour préparer le repas, ce qui a pris plus longtemps que prévu puisqu’on a dû retourner au village acheter des allumettes, histoire de pouvoir allumer la cuisinière…!^^ Bref, quand on a eu fini, on a eu peur que la laverie soit fermée…

Mais non ! C’était oublier les horaires argentins !^^ On a quand même pu laisser nos affaires sales, et on s’est mis en quête du cybercafé… Qu’on a jamais trouvé XD Malgré toutes les indications de l’office de tourisme, il n’y avait pas de cyber là où ils nous l’indiquaient… Bon… tant pis. Du coup, on a cherché et trouvé un wifi non protégé pas loin et on en a profité… ^^ Juste le temps de vérifier nos mails, et de poster un article sur le blog, et hop, on était de retour au camping.

 

Et aujourd’hui, on a traîné au lit… Ça fait du bien ! Et quand on s’apprêtait (enfin) à sortir, le gérant du camping est venu nous avertir que notre expédition était avancée à deux heures. Parfait ! Ça nous laissait le temps de passer à la Panaderia s’acheter un petit-déjeuné équilibré (XD), et de se poser en face du Ria pour un déjeuner en pleine nature ! Puis, vers 13h30, on est allés au rendez-vous… Avec un soleil parfait, et un peu de vent.

On est parti avec un petit bateau (un zodiac semi-rigide pour les connaisseurs !^^ ) pour faire un peu le tour des îles de la région et découvrir la faune marine incroyable du coin. Et on a pas été déçu !
Non seulement notre guide semblait être une sorte de biologiste marin et était vraiment super sympa et intéressant, mais en plus on a vu des choses absolument magnifiques !
On a commencé par aller voir les différentes sortes de cormorans ( c’est la région où il y a le plus d’espèces différentes), et à chaque fois, le guide nous commentait leurs habitudes de vie, nous différenciait les adultes et les petits, etc.
On allait vraiment tout près des îles, quelques mètres d’écart seulement, on les voyait super bien ! On a aussi longé des falaises où ils nichent. On devait être à tout casser à 5 mètres d’eux ! Des milliers d’oiseaux !!! Juste impossible à décrire ! Quand on se dit que normalement, ce sont des bateaux de 30 touristes qui viennent ici, on était bien contents d’être seulement les deux ! Ça a permis des photos magnifiques et la visite était d’autant plus passionnante que le guide pouvait répondre à toute nos questions !

Ensuite, on a traversé le Ria. On a attendu quelques minutes pour voir si des dauphins venaient jouer un peu avec nous, mais malheureusement, on en a pas vu… Dommage ! Mais bon, ça n’est que partie remise, on a encore plusieurs occasions d’en voir durant le reste de notre voyage !
On est ensuite allés devant une île (qui était plutôt un gros rocher qu’une île selon moi) où des lions de mer – un beau petit paquet – se doraient au soleil ! Franchement, on s’est demandés pourquoi ils s’entassaient là au lieu d’aller sur l’une des îles 3 fois plus grandes un peu plus loin!^^ De nouveau, on était vraiment super proches, c’était juste géant !

Ensuite, on est allés au centre d’un petit canyon irrigué seulement à marée haute. Le plus incroyable dans ce lieu, c’est le silence et les couleurs… On étaient vraiment perdus dans une nature rose et turquoise tellement imposante et belle ! Wahou quoi !

Et là, il nous a amené sur la dernière île de la visite, qui est la plus grande colonie de manchots de Magellan d’Argentine, et on a pu débarquer !!! Franchement, pouvoir regarder un pingouin à 30cm, c’est vraiment magique ! (Florian, on a pensé très fort à toi ! On a essayés de te domestiquer un pingouin qu’on a appelé Rufus pour te l’offrir pour tes 18 ans, mais malgré nos efforts, il a pas voulu nous suivre ^^).
Le plus incroyable dans tout ça, c’est que les pingouins que l’on voit sur la plage ne sont qu’une infime partie de la colonie ! Les autres sont cachés dans leurs nids, sous les racines des petits arbustes qui recouvrent l’île ! On ne les repère que lorsqu’ils éternuent ! XD
On est restés environ une heure à observer Rufus et toute sa famille, en partageant du maté avec le guide ( n’oublions surtout pas qu’on est en Argentine ! ).
C’était vraiment incroyable de pouvoir être si proche de ces pingouins en liberté et totalement sauvages ! En plus, dans un endroit aussi magnifique que ça… ! Difficile de quitter l’île après… ^^ Mais bon, il y a bien un moment où il faut rentrer… Dommage mais bon, je pense qu’on se souviendra un moment de l’expérience  !

On a débarqué vers 16h, après deux heures d’expédition forte en émotion! Comme il nous restait encore du temps avant que le soleil se couche, on est retournés se baladés derrière le camping. On a retrouvé le canyon (du dessus cette fois), puis on est complètement allés se perdre dans ces routes de terre.
On a traversé une vallée rose, on a roulé dans le fond d’un canyon, on s’est perdus dans les collines… Et finalement, environ 1h30 après notre départ, on est retombés sur la grande route qui mène à Puerto Deseado, et on est rentrés…
Cette balade aussi était trop cool ! Il y a des chemins de terre qui partent dans absolument toutes les directions, et tu passe d’un paysage à un autre en fonction du chemin que tu prends! C’est assez fou et c’est vraiment sympa d’aller se perdre dans cette si belle nature!

Voilà une magnifique journée, qui va nous laisser des rêves plein les yeux ! À quand de nouvelles aventures de ce genre ?  😀

Gros bisous,
Ben et Cha.

0 Responses to Nos amis les pingouins vous saluent!

  1. Michèle et Gianfranco dit:

    Chers Ben et Cha, si loin et si proches, merci de vos écrits meilleurs voeux pour la suite.Je voudrais partager avec vous
    l’admiration d’une expo de macrophotographie sur toile. C’est JEAN-DOMINIQUE EL PADRE qui expose « A Fleurs d’Eau « Avec un appareil de photo et un zoum puissant il photographie des gouttes d’eau dans la nature… c’est magnifique..Pouvez vous faire ??? Gros baisers bien doux Michèle

    Chers « petits » merci pour messages nombreux et détaillés de votre vie et périple argentins, pour les belles photos.
    L’accident….vous n’êtes pas blessés et la voiture n’a pas de gros dégâts. Ce sont des choses qui arrivent et qui incitent à davantage de prudence et de concentration.
    Merci de nous faire si bien participer à votre aventure.
    Bisous Gianfranco

  2. Mokona dit:

    j’avoue qu’ils sont stylés les pingouins argentins! (au Québec, y’a des minis pingouins volants, c’est super drôle, aussi! ^^)
    sinon, chez moi, c’est plus les crapauds que les pingouins, mais y’en a plein aussi!
    et voilà, ni vu ni connu, deux commentaires animaliers pour le prix d’un 😉

  3. Olivier Schopfer dit:

    Encore une superbe série, merci!

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :