El Tigre
par on avril 2, 2013 dans Voyage en Argentine

Bonjour,

Vendredi, c’était la journée où tout ce qu’on voulait faire n’a pas marché…! Enfin presque!

On voulait commencer par passer au Teatro Colón pour prendre deux places pour le concert de dimanche, puis on avait prévu d’aller à un cours de milonga avec deux profs qu’on avait encore jamais essayés. Ensuite, on voulait passer chez Saskia et Barbara pour lui rendre la carte de Sube et récupérer les dollars qu’elle nous a amené de Suisse, et enfin, on voulait aller à un autre cours de Tango au Centro Cultural Borges…
Mais, évidemment, rien ne s’est déroulé comme prévu…!

On s’est levés tôt pour avoir le temps de passer au Teatro Colón avant le cours de Tango qui était à 13h. Quand on est arrivés : une queue monstre ! Pas étonnant vu qu’il y a un concert gratuit… Du coup, on s’est préparés à faire la queue et on s’est rendu compte qu’elle n’amenait pas à la billetterie. Je (Charlotte) pensait que c’était normal vu que c’était pas vraiment un concert du programme, mais on a tout de même demandé au Securitas. Et là, il nous a dit que « non, non, il fallait revenir demain parce qu’aujourd’hui la billetterie est fermée. »
Du coup, on est repartis bredouilles. Et comme on avait prévu la queue, il nous restait pas mal de temps avant le cours de Fernando et Vilma, donc on s’est posés dans le parc à côté du théâtre une petite demi-heure.
Plus tard, quand on est arrivés devant la porte du studio de danse, on a pu apercevoir une jolie pancarte avec écrit dessus:
« Fernando et Vilma ne donneront pas cours vendredi 29, lundi 1 et mardi 2″…
Joie ! Deuxième plan de la journée qui passe à l’eau…

Du coup, on a envoyé un SMS à Saskia pour savoir si on pouvait passer plus tôt que prévu, et on est allés chez elle pour voir Barbara. On est resté là-bas une bonne heure à bavarder, on a rendu la Sube à Barbara et elle nous a en contre-partie donné les dollars que nos parents nous transmettaient par son biais (ainsi qu’une petite réserve de chocolat suisse… Alléluia ! XD).

Et après ce petit moment bien sympathique, on pensait aller à un cours de valse à 16h au Centro Cultural Borges, mais on a remarqué en sortant qu’il était déjà 15h45 et qu’en 15 minutes, on avait pas le temps d’arriver à l’heure… Du coup, ça faisait la troisième chose ratée de la journée ! On est finalement rentrés là-dessus.

Samedi par contre, on a réussi à faire ce qu’on voulait (ou presque)!
Tout d’abord, on est retournés au Teatro Colon pour les billets, et il y avait encore deux fois plus de queue que la dernière fois : ça ne pouvait pas être une coïncidence ! Donc, on a demandé à un autre sécuritas, et effectivement, c’était là qu’il fallait attendre… Nous aurions donc pu prendre les billets hier…! Super…!
Et malheureusement, nous avions un programme qui ne nous permettait pas d’attendre deux heures au soleil, du coup, nous n’avons pas pu avoir de billets…

On s’est alors dirigés, tout déçus, vers Retiro pour prendre le train Mitre qui va directement au Tigre. Mais attention, la gare de Retiro, ce n’est pas UNE gare, mais bien trois ou quatre ! On a mis un moment avant de trouver la bonne!^^ Mais, par chance, le train, dont la qualité laisse à désirer, a démarré tout de suite, et après une heure de voyage, on est arrivés au Tigre!
À peine sorti du train, on a senti la différence entre Buenos Aires et Tigre. Pas de grands buildings, on voit le ciel, plein de petits canaux et de bateaux, du calme (malgré le nombre de « touristes » du week-end), … Vraiment super !

On s’est d’abord baladés en se demandant qu’est-ce qu’on allait faire (du kayak, du canoë, ou plutôt du bateau?), et finalement après avoir lu le guide, on a décidé de prendre une lancha-collectiva (un bateau-bus) en direction de « Tres Bocas », une des petites îles du Delta où l’on peut faire une balade à pied de 2h très sympathique.
C’est vraiment incroyable se mode de vie où les canaux sont les rues et tout le monde se déplace en bateau ! Par contre, comme en Uruguay, il y a tellement de bateaux que le fond est sans cesse remué ce qui rend l’eau brune…
(PS pour la famille Cristin : Je me revoyais au Taman Negara^^)

Ces Lancha-collectiva sont très jolis. Ils sont assez petits et tout en bois! Par contre, ils ont un gros défaut: ils sont hyper bruyant!
Du coup, après une bonne demi-heure de bateau, on était pas mécontents de quitter le bruit du moteur!
On a donc commencé notre balade, et après même pas 5 minutes, on se sentait perdus au milieu de la nature… Plus vraiment de bruit, de grands arbres partout, le chemin bordé de canaux et de petites maisons (la plupart du temps sur pilotis!) tout autours… Vraiment d’un magnifique et d’un calme !
Sur la route, on a croisé un endroit où on pouvait louer des canoës, ce qui nous tentait pas mal mais on voulait d’abord finir notre boucle à pied…
Ce qu’on a tenté de faire mais pas réussi ! Après un chemin plus on moins marqué par des planches en bois, c’est devenu un petit chemin de terre, puis un petit chemin de terre dans une forêt de plus en plus dense, puis un petit chemin boueux avec plein de branches dans la figure, pour finir par une sorte de marécage boueux… où l’on a pas pu traverser! Dommage, on aura pas fini notre tour !

Du coup, on a rebroussé chemin, et après avoir mangé notre petit pique-nique, on est allés louer un canoë. On a passé une heure sur les canaux avec moi tentant de ramer correctement à l’avant parce que c’était la première fois que j’en faisais, et Benoît qui rectifiait le tir à l’arrière parce qu’il est plus doué ^^ Mais ce fut tout de même une heure très sympa ! C’est assez incroyable de se balader sur l’eau, mais au milieu de la végétation… On aurait pu nous prendre pour de vrais aventuriers si nous n’avions pas eu ces immondes gilets oranges sur le dos, qui soit dit en passant n’auraient sans doute pas servi à grand chose vu leur qualité, mais surtout vu la profondeur de l’eau! Oui parce qu’on pouvait toujours le toucher avec notre pagaye! Sincèrement, il y a des endroits où il ne doit pas y avoir plus d’un demi mètre de fond…! Après, évidemment, sur les grands canaux où passent tout les bateaux etc, il doit y avoir nettement plus!

Après ça, et après avoir parlé un petit moment avec les gens, très gentils, qui louaient les canoës, on a continué à faire un peu le tour de l’île, mais en partant dans l’autre sens de la boucle. Et quand on a commencé à en avoir marre, on a repris le bateau-bus et on est revenus au Tigre.
Là, on a repris le train pour Buenos Aires et on est restés debout tout le trajet… ou presque. En fait à un moment (à quelques km de la gare de Retiro), le train s’est arrêté assez brutalement, et après quelques minutes de suspens où tout le monde se demandait ce qui se passait, on a vu de la fumée qui venait de l’avant du train. De la grosse fumée pas très jolie… Du coup, tout le monde s’est mis à paniquer et à courir à l’arrière du train. Et nous, pendant ce temps, tout à fait calmement, on s’est dit: « ça sert à rien de paniquer ou de courir dans tout les sens, et ça sert à rien d’être deux wagons plus loin si ça explose… donc autant s’asseoir », et on s’est posé sur un siège délaissé par un stressé de la vie!^^
Et on a bien fait, parce que, bien entendu, le train est reparti après 10mn et on est arrivés sains et sauf, en ayant un peu profité des sièges (s’il est possible de profiter sur des sièges comme ça…)
Après ça, on est rentrés à la maison, et on a plus vraiment bougé.

Gros bisous,
Ben et Cha

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :