Des rencontres pour le moins improbable!
par on février 17, 2013 dans Voyage en Argentine

Bonjour bonjour,

hier, on a eu une sacrée journée! Et on a fait des rencontres vraiment improbables mais vraiment trop top!

Mais commençons par le début! On s’est levés vers midi et demi, avec le projet d’aller visiter le jardin botanique, les jardins japonais et finir la journée par se poser dans le parc de 3 Febrero, sans oublier, évidemment, une milonga le soir!

On est parti vers 14h, on a pris le métro de Bulnes jusqu’à la Plaza Italia, et comme prévu, on a commencé par le jardin botanique.

C’est vraiment un jardin cool et avec beaucoup d’ombre! On aurait bien envie de se poser dans l’herbe quelques heures… Mais c’était pas au programme pour tout de suite…!
Évidemment, on a pris quelques photos. Enfin, surtout Charlotte, qui a reçu un cours photo privé (Ce qui explique pourquoi les photos sont moins réussies que d’habitude, oui Jo, on prévoit déjà ton commentaire ^^}! Mais dans tout ça, on a surtout enfin compris ce qu’est un Ombú… C’est un arbre (en réalité, c’est une herbe géante, qui peut atteindre 15m de haut et 12m de circonférence!)  « célèbre » en argentine, car un des seuls qui pousse dans la pampa et qui offre un peu d’ombre…!

Après 1h-1h30 de balade dans le jardin botanique, on s’est dirigés vers les jardins japonais, qui se trouvaient à une petite demi heure de marche de là.

Sur le chemin, on a reçu un sms de Didier, nous disant qu’à 19h, il organisait un petit apéro de départ chez lui, car il rentre à Genève dimanche… Du coup, nos plans on changés…! On croyait avoir tout le temps qu’on voulait pour visiter les jardins japonais et ensuite se poser dans le parc mais en fait non…! Il était déjà 15h30, et pour être à peu près à l’heure chez Didier, il fallait que nous partions à 18h30 au plus tard de chez nous…! Sachant qu’on était à environ 1h de chez nous, il fallait qu’on prenne le chemin du retour vers 17h30 environ. En bref, on a laissé tomber le moment « repos dans l’herbe du parc de 3 Febrero »… Ce sera pour une autre fois.

Après une petite demi-heure de marche, on est arrivés aux jardins japonais.
La chose trop cool dans ces jardins, c’est qu’il y a un petit lac. Mais le mieux, c’est qu’il y a une petite rivière qui traverse un chemin, dans laquelle on a pu se rafraîchir les pieds… Et ça, c’est juste trop top quand il fait 30°C, hyper humide et que le soleil tape…!^^ À part ça, ces jardins sont jolis. Un peu clichés mais sympa quand même. Pendant la visite, on a profité d’un coin à l’ombre, au bord du lac pour pique-niquer. (C’est plus tard, une fois rentrés à l’appart, qu’on a remarqué qu’il était inscrit sur le dos des billets, en espagnol, qu’il est interdit de pique-niquer dans les jardins… oups…!^^)

On est sortis des jardins japonais à 17h. Le temps de se rendre à la station de métro la plus proche, de le prendre, et de marche jusqu’à l’appart, il était 17h45. Du coup, on a pas eu énormément de temps pour se reposer… Le temps de vider les affaires de la journée, préparer celles pour la soirée (affaires de tango, bouteillessssss d’eau….) et de regarder l’itinéraire de bus, et à 18h30 tapantes, on était repartis.

Comme on vous l’a déjà expliqué, les bus en argentine, c’est radicalement différent des bus en Suisse. La différence la plus notable, c’est qu’il n’y a pas d’horaires…! Du coup, le bus, on sait pas quand il passe… Par chance, il est arrivé à l’arrêt alors qu’on s’en approchait, et par chance encore, le chauffeur nous a laissé le temps de traverser le carrefour à l’arrache et de monter, ce qui n’est pas toujours le cas…

On est arrivés chez Didier à 19h20, et pourtant, on était les premiers…! XD La définition de la ponctualité n’est pas la même en Argentine ou en Suisse! XD

La soirée était très sympa, mais avant de vous en parler, il faut que je revienne sur une anecdote qui date de notre voyage de Genève à Buenos Aries, le 4 février.
À Genève, en entrant dans l’avion, on a entendu deux dames parler de tango. Plus tard, pendant notre escale à Madrid, ces deux même dames étaient assise juste derrière nous, et discutaient en français. L’une d’elle cherchait à désactiver l’internet de son iphone à l’étranger, mais n’y arrivait pas, alors je me suis retourné et lui ai montré comment faire, après quoi, nous sommes montés dans l’avion et ne les avons pas revues.

Pourquoi je vous raconte ça? Ben parce que justement, ces dames, on les a revues! Elles étaient également conviées chez Didier! Il nous a fallu un moment pour les recaser, mais on les a reconnues, et lorsqu’on leur en a parlé, elle se sont également rappelées! Est-ce qu’un mathématicien peut me dire la probabilité d’une telle rencontre, sachant qu’il y a 12 millions d’habitant à Buenos Aires?!^^
Surtout que c’est pas tout, mais en discutant avec elles, on a appris qu’elles étaient déjà venues à Kap’danse, notamment à la soirée où Julio avait fait une démo et où nous tenions le bar! Donc on les avait déjà rencontrées, avant même de partir en argentine! Perso, je trouve ça absolument juste énorme!
Note pour Mokona: on a rencontré un québécois artiste (il fait du théâtre), hyper sympa et très marrant. Quand il parle, on dirait qu’il joue une pièce et qu’on est son public, c’est juste énorme! En plus, il faisait de longues tirades philosophiques sur tout et n’importe quoi! On a beaucoup pensé à toi.

Bref, la soirée chez Didier était vraiment très sympa. En plus, il y avait pas mal de monde qui parlait français… Ca fait toujours plaisir de pouvoir parler un peu une langue que l’on maîtrise…!^^

Vers 22h30-23h, après plusieurs heures de discutions, les gens ont commencé à vouloir aller en milonga. Il y a eu plusieurs propositions, et finalement, nous avons choisi d’aller à la milonga de la Villa Malcom, car elle avait l’air sympa, mais surtout parce qu’elle était proche de chez nous et que c’était plus simple pour rentrer ensuite!

On était 5 à aller par là-bas, on a donc décidé de prendre un taxi et de partager les frais. Malheureusement, Didier n’est pas venu à cette milonga. On lui a donc dit au revoir et, après lui avoir souhaité un bon retour et lui avoir demandé de saluer Genève pour nous, on est partis.
Évidemment, les taxis n’ont pas la place pour 5 personnes… Mais bon, comme on était 3 à vouloir aller à la milonga et que les deux derniers souhaitaient rentrer chez eux, on s’est séparés en 2 taxis.
Après un petit quart d’heure de trajet, on est arrivés devant la milonga. Sauf qu’évidemment, il fallait bien que quelque chose ne joue pas… La milonga n’avait pas lieu à cause d’un problème de lumière…! Du coup, on a encore changés nos projets et on est allés dans une autre milonga pas loin, la Viruta.

C’était… particulier. En fait, ils n’y avait pas que du tango. Il y avait aussi quelques tendas d’autres danses (Rock, salsa, rumba…). Charlotte a adoré, moi j’ai un peu moins apprécié… Disons que je trouve que le sérieux du tango se mélange mal avec les autres styles… Mais malgré cela, la soirée était sympa, et nous avons bien dansé. Et le plus fou dans tout ça, c’est que pendant la milonga, une fille est venue vers nous nous saluer! Il s’agissait de quelqu’un qui vient régulièrement à Kap’danse et qui nous a reconnu (on est des barmen célèbres!^^)!

Que de rencontres improbables aujourd’hui!^^

On est rentrés à 3h30. Cette fois c’est bon, on est à l’heure argentine!^^
Voili-Voilà
Ben et cha’

0 Responses to Des rencontres pour le moins improbable!

  1. Mokona dit:

    Vive les Québécois!!!! (surtout quand ils sont artistes!) ^^

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :